Le métier de développeur de biodiversité

J'ai créé en 2010 le métier de jardinier, développeur de biodiversité. Il est la traduction sur le terrain urbain de la vision d'un vivant en conquête permanente de notre planète. Le développeur de biodiversité accompagne ainsi la Biodiversité dans cette lutte contre l'Environnement.

Tout développement humain doit donc ne pas affaiblir la biodiversité dans sa lutte pour au contraire profiter de ses projets pour la renforcer. C'est là que le développeur de biodiversité rentre en jeu. Il s'inscrit en amont avec développeurs et constructeurs puis après la livraison des projets avec les usagers. Son objectif va au delà de la conservation de la biodiversité : il vise à son développement.

Premier poste, premier slogan (Egypte 2011-2013):

"Le développement de la biodiversité a pour but d'augmenter la qualité et la quantité de vie autour de nous sans impacter négativement la sphère humaine."

Ce métier a été très bien reçu en Égypte où la lutte contre la désertification et le travail de bonification des terres font partie de la culture ancestrale.

Installation et suivi d'une colonie de moineaux au sein d'un collège

Augmenter l'expérience biodiversité

Deuxième poste, deuxième slogan (Paris 2013-2016):

"Notre objectif est de vous servir en contribuant à la durabilité de la planète"

Développer la biodiversité dans le désert égyptien ou dans l'environnement parisien est exactement le même travail. Ce métier a très bien été reçu à Paris aussi, où mon nouvel employeur a décidé de convertir tous ces collaborateurs à ce nouveau métier.

 

À quand désormais des jardiniers et développeurs de biodiversité systématiquement en amont dans les cabinets des architectes et urbainistes? Pour accélérer la création de ce métier, retwettez l'idée!