Manifeste : Seuls les êtres vivants sont vivants

La planète Terre n'est pas vivante. La penser vivante serait se nourrir d'une illusion. Seuls les êtres vivants sont vivants et la planète Terre est le théâtre de son développement. C'est ainsi la biodiversité la chance pour la Terre et non l'inverse.

Nous voyons le soleil tourner autour de nous mais, bienheureusement, nous enseignons aux enfants que cela est une illusion. De la même façon, nous devrions renverser l'illusion anthropocentrique d'un seul monde nous entourant pour enseigner à nos enfants que notre contexte est fait de deux mondes : la Biodiversité, qui est par nature une civilisation, et l'environnement, qui est un objet de conquête pour la vie. Une vision de notre contexte à deux mondes est bien plus proche de la réalité, plus facile à comprendre aussi et donc infiniment plus durable.

Les êtres vivants ne font résolument pas partie de l'environnement, leur natures en étant  différentes l'une de l'autre. Les abeilles cultivent les fleurs en même temps que ces fleurs cultivent ces abeilles. Les êtres vivants se cultivent les uns les autres, et se cultivent eux-même. Cette culture est le propre du vivant. Si elle biodiversité parlait d'une voix, la Biodiversité, nous dirait : "votre nature, c'est notre culture".

J'appelle Biodiversité l'ensemble des êtres vivants.
J'appelle Environnement le monde construit seulement par les lois physiques.
J'appelle Milieu ce que la Biodiversité met au milieu d'elle, ce qu'elle produit et qu'elle gère, jour après jour, pour se développer, pour conquérir et maintenir ses territoires et pour se protéger de l'Environnement.

 

C'est Biodiversité contre Environnement.